AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 26/02/2016
Localisation : Baie du croissant, quelle évidence!
Who am i !

Feuille
Inventaire:
Logement: Nomade.
Métier: Pirate.

Le destin est toujours funeste, et bien souvent cruel... {Celesta W. Mitsuo} [Finie]

MessageSujet: Le destin est toujours funeste, et bien souvent cruel... {Celesta W. Mitsuo} [Finie] Sam 12 Mar - 10:50

 
NOM PRÉNOM


 
 
 

QUI EST-TU ?

PRÉNOM : Celesta-Werivea
NOM : Mitsuo
ÂGE : 22 ans
GROUPE : Rôdeurs
RACE : Rôdeuse
ORIENTATION S. : Hétéro
MAGIE(S) : Feu des enfers + Magie runique
ARME(S) : Lance + Rapière
MÉTIER(S) : Pirate
 



CARACTÈRE

 
Celesta-Werivea. Un joli nom, n'est-ce pas? Celesta signifie Ciel, et Werivea signifie douce brise. Un nom qui respire la douceur. Un beau nom.

La dénommée Celesta-Werivea fut autrefois une jeune fille dont le prénom reflétait autant le physique que la personnalité. Celesta était quelqu'un de très doux et très calme. Difficile pour elle de se mettre à paniquer dans une situation de crise, du moins extérieurement. Si elle avait peur, elle le cachait. Elle était toujours prête à se mettre en quatre pour aider son prochain, et faisait preuve d'un impressionnant sérieux et d'une étonnante maturité pour son âge.

Altruiste, elle était très intelligente et réfléchie, et ne faisait jamais quelque chose sur un coup de tête. Elle avait un grand instinct protecteur, et était à l'affût du moindre danger. Elle ne possédait pas de magie, mais enviait férocement tout ceux qui en avaient une.

Et puis... Vint le jour où son funeste destin se proclama.

Celesta s'était éveillée dans la neige, déboussolée. De vieux souvenirs lui montaient à la tête, la plongeant dans une colère féroce. Ce jour là, elle était âgée de 17 ans.

Werivea était méconnaissable. Même si son apparence physique demeurait la même en tout point, son comportement et son caractère étaient totalement différent.

Violente. Violente était l'un des mots qui pouvaient maintenant la définir. Rien que dans sa manière de parler, qui est extrêmement agressive. Mais également dans son attitude. Lorsqu'il lui faut quelque chose, elle n'hésitera pas à l'obtenir en utilisant la force, quitte à devoir tuer. Elle s'en contrefichait. Elle était incroyablement facilement irritable, et la moindre chose de travers est susceptible de s'attirer ses foudres. Elle est cependant très calme, seul trait qu'elle a gardé de son ancienne vie.

Froide. Un des seconds mots la définissant à la perfection. Discrète, elle reste toujours dans l'ombre des autres. Sa manière de parler est extrêmement sèche et désagréable, d'autant plus que la jeune femme est très franche. C'est le genre de façon de parler qui peut jeter aussitôt un froid sur la pièce ou le lieu où se trouvent Werivea et ses interlocuteurs. Parler avec elle est quelque chose d'incroyablement stressant, surtout lorsque l'on ne la connait pas. En revanche elle peut se montrer moins désagréable avec quelqu'un qu'elle connait bien -ce qui est rare car elle n'a pour l'instant personne de très proche-.

Insociable. C'est peut-être ce qui la décrit le mieux. De nature très solitaire, Celesta n'aime pas être entourée de personne. Elle ne parle que très peu et souvent pour dire des choses savantes ou blessantes. N'espérez pas être son ami, elle ne voudra surement pas être la vôtre. Et si par je ne sais quel miracle vous parvenez à vous attirer sa sympathie, ne prenez pas trop la confiance comme elle vient, Werivea sera surement source d'ennui. Ce n'est pas réellement agréable d'être ami avec elle, tout simplement. C'est quelque chose de très déstabilisant et souvent regrettable.

Pour autant... Celesta n'est pas une mauvaise personne, même si le contraire est pensable. Elle ne cherche pas à faire le mal, au contraire. Elle cherche à le défaire. Tout ce qu'elle veut, c'est une vengeance.

 


 
HISTOIRE

 
Un jour de neige. Celesta a été retrouvée au beau milieu du village, dans un couffin, toute seule. Ses parents l'avaient abandonnée pour une raison inconnue. Le bébé n'était là que depuis quelques heures, mais ses hurlements retentissaient à travers le village, le froid la faisant souffrir. C'est alors qu'une jeune femme et son mari, gérants de la taverne du coin, trouvèrent l'enfant. Pris de pitié et en même temps d'affection pour celui-ci, le recueillirent de bonne grâce et l'élevèrent comme leur propre enfant. Apprenant que c'était une fille, ils lui donnèrent le nom de Celesta-Werivea, qui signifiait simplement "Douce Brise Céleste".

La famille de Werivea vivait une petite vie tranquille, dans un petit village des Montagnes de Givre. Ses parents géraient la taverne du coin, et étaient d'ailleurs très appréciés des clients. Célesta était entouré de deux frères et d'une soeur, tous plus âgés qu'elle, sauf la petite soeur qui avait un an de moins qu'elle. C'était une petite fille muette, mais néanmoins adorable. Ses frères quand à eux, étaient des jumeaux dont l'un avait perdu la vue suite à un accident. Pour autant, ils étaient heureux dans la petite vie qu'ils menaient.
Toute la famille de Werivea possédait une magie semblable, celle de contrôler la glace. Mais Celesta était la seule à ne pas être dotée de magie. Parce qu'elle n'était pas originaire du peuple qui vivait dans le froid depuis la naissance, tout simplement. Elle était jalouse, mais faisait avec. Sa vie lui plaisait, malgré tout.

Chaque jour, la taverne était bien animée. Blindée de monde. Il fallait dire que, pour leur gentillesse incroyable et leur admirable générosité, les gérants étaient très appréciés. Certains clients venaient même uniquement pour rendre visite aux propriétaires. Des quatre enfant, Werivea était surement la plus appréciée. Enfin... Surtout prise en pitié. Certains disaient qu'elle faisait peine à voir, avec sa petite taille et sa magie absente. Et elle n'avait aucun ami. Même ses frères et sa soeur la laissaient de coté. Pourtant, elle était quand même heureuse. Enfin, extérieurement. Intérieurement, elle se sentait simplement seule. En manque d'affection. En manque d'attention. Elle ne voulait pas juste que l'on éprouve de la pitié pour elle. Mais qu'on éprouve de l'amitié.

Elle grandit dans le même cadre de vie jusqu'à l'âge de dix sept ans. Son grand frère aveugle était mort un an auparavant, tué un chasseur de prime qui s'était trompé de cible. Le garçon était à ce moment là pourchassé par la cible du chasseur, et la cible était pourchassée par le chasseur lui même. Mais celui-ci avait raté son coup, et l'avait porté sur le garçon au lieu de toucher sa cible, qu'il avait tué juste après. La famille était anéantie, et eu beaucoup de mal à reprendre le même mode de vie.
Un jour, Celesta avait été envoyée à la ville voisine rechercher des provisions, et avait donc dû traverser l'immense forêt enneigée à l'intérieur des montagnes de givre. Mais... elle n'est jamais retournée chez elle. Werivea avait été tuée, alors qu'elle n'était qu'à mi-chemin du village voisin. Une lame dans les côtes, lui déchirant la chair et les membres. Elle n'avait pas eu le temps de voir le visage de son agresseur. La neige brouillait sa vue, qui diminuait à cause de la perte de sang précipitée. Elle s’effondra dans la neige sans vie, les paupières closes.

Cette mort, elle ne la méritait pas...

Lorsqu'elle s'éveilla, Celesta était au milieu de la forêt, allongée dans la neige, presque nue, avec pour seul vêtement un manteau en laine qui lui recouvrait le corps. Elle était déboussolée, mais elle sentait brûler en elle un immense désir de vengeance. Se relevant, elle sentit une douleur la prendre aux cotes, et vit une cicatrice épaisse qui s'y était formée. Elle se rappela alors de la lame qui l'avait traversée. Elle avait été tuée. Alors.... Pourquoi vivait-elle encore?

Elle quitta les montagnes après plusieurs jours de marche. Werivea avait découvert qu'elle possédait une magie, mais une magie étrange. Elle pouvait contrôler le feu... Mais un feu de couleur différente. Celui des enfers. De la magie noire.

Ce fut un homme qui retrouva Celesta, qui s'était endormie près d'un village après avoir longtemps marché pour quitté les monts du Givre. Le froid l'avait paralysée. Il lui donna à manger, des vêtements, il lui apporta toute l'aide nécessaire. Mais elle ne voulut pas rester longtemps. Alors qu'elle s'apprêtait à partir, cependant, il la retint. Cet homme était en réalité un des nombreux pirates qui sillonnaient les mers de la baie du croissant, et proposa à la jeune femme de se joindre à lui. Elle refusa au départ, mais réalisant qu'elle n'avait nulle-part où aller elle décida d'accepter. L'homme lui dit qu'elle était un atout utile pour faire face à l'Armée des ténèbres. Bien qu'elle ne compris pas pourquoi, elle accepta alors de le rejoindre.
 


 
DERRIÈRE L’ÉCRAN

 
PRÉNOM : Léa
SEXE : Femelle /pan/
ÂGE : 1 quelque chose /pan/
DOUBLE-COMPTE : Nope
PRÉSENCE : Régulière
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : #Modératrice
AUTRE : Réponse
 
  © FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'

     
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un destin funeste
» Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène. Ϟ
» mon pc ventile un peu trop.
» Le funeste destin du dragon Brill, oracle de Prophecies...
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnages :: Naissances :: Fiches validées-